L'Apprentissage

Côté Entreprises

Aides aux employeurs qui recrutent en apprentissage

 
 
Dans le cadre du plan de relance du gouvernement, vous pouvez bénéficier d’aides si vous recrutez un jeune en contrat d’apprentissage.
Les entreprises bénéficient de deux solutions pour l’embauche d’un apprenti :
  • Aide exceptionnelle pour tout contrat signé avant juin 2022.
  • L’aide unique
     

Montant de l’aide exceptionnelle :

Accordée pour la première année des contrats signés jusqu’au 30 juin 2022, selon des conditions d'âge et d'effectifs.
  • 5 000€ pour les apprentis mineurs
  • 8 000€ pour les apprentis majeurs (jusqu’à 30 ans)
Elles permettent aux entreprises de couvrir tout ou une partie du salaire de leur apprenti la première année :
  • 100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans,
  • 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

Critères d’éligibilité :
Toutes les entreprises privées sont concernées : - et + de 250 salariés
Le contrat d'apprentissage doit préparer à un diplôme d’Etat ou un titre professionnel enregistré au RNCP (Répertoire National de Certification Professionnelle) de l’enseignement secondaire (CAP/BEP) aux études supérieures (Master).




Elle peut être demandée à partir du 1er avril 2021 et s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés.

Montant de l’aide unique :
  • 1ère année d'exécution du contrat : le montant maximum de l'aide est de 4 125 €
  • 2ème année d'exécution du contrat : le montant maximum de l'aide est de 2 000 €
  • 3ème année d'exécution du contrat (et la 4e année si le contrat dépasse les 3 ans) : le montant maximum de l'aide est de 1 200 €

Critères d’éligibilité :

3 conditions sont à remplir :
  • L'entreprise doit avoir un apprenti sous contrat
  • L'entreprise doit compter moins de 250 salariés
  • L'entreprise doit recruter un apprenti qui prépare un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au Bac (Bac +2 pour les départements et régions d'outre-mer).

Comment demander l’Aide Unique :


L'aide unique peut être demandée à partir du 1er avril 2021.
L'employeur doit envoyer le contrat d'apprentissage à son opérateur de compétences (OPCO). Selon l'OPCO, le dépôt se fait soit en ligne via leur site internet, soit par courrier.
Vous souhaitez savoir à quel OPCO appartient votre branche ?
Téléchargez cette table de correspondance : Ici

Versement de l’aide :


Une fois l'enregistrement du contrat et l'envoi de la DSN mensuels faits, le versement de l'aide est automatique.
Chaque mois, l'Agence de services et de paiement (ASP) envoie un avis de paiement à l'employeur, consultable sur la plateforme Sylaé.
Accéder au service en ligne.




Le montant maximum de l'aide est de 3000 € pour le recrutement d'une personne handicapée en contrat d'apprentissage pour une durée de six mois au minimum. Cette aide peut être prolongée en cas de redoublement ou de mention complémentaire.

Conditions d'obtention de l'aide :

Toutes les entreprises peuvent en bénéficier, si elles embauchent un(e) apprenti(e) reconnu(e) "travailleur handicapé". La demande de cette aide se fait auprès de l'AGEFIPH.





L’État et les collectivités territoriales agissent ensemble en faveur de l’apprentissage dans la fonction publique territoriale.

À compter de 2022, le CNFPT prendra en charge la totalité des coûts de la formation des apprentis. La contrepartie pour les employeurs territoriaux sera de fixer un objectif de recrutement d’environ 7 500 apprentis. L’idée est de permettre aux jeunes apprentis de mieux s’insérer sur le marché du travail tout en leur offrant l’opportunité de découvrir les métiers du service public. Chères entreprises, c'est à vous de jouer maintenant !